À la douce mémoire de Jeannine

 

Montréal, 1er juin 2015

Jeannine était la mère de deux enfants, Philippe et Catherine, et mariée à Denis Bédard depuis 45 ans.

Le plus grand plaisir de Jeannine était de lire. Elle pouvait passer ses soirées et même des nuits entières à lire, particulièrement avec des romans policiers ou de suspense. Une fois le souper terminé, ou après le travail, elle s’installait à la table de la salle à manger et tombait dans l’univers de ses auteurs favoris, avec Agatha Christie en tête de liste. Elle continuait ainsi ses lectures jusqu’à tard dans la nuit… Mais elle était quand même réveillée pour l’heure du déjeuner lorsque nous allions à l’école.

Dans sa sacoche se trouvait une petite liste de livres à trouver. Et dès qu’elle passait à la bibliothèque ou dans un magasin de livres usagés, Jeannine ne pouvait pas en ressortir sans au moins trois voire cinq livres sous la main ; et habituellement, ils étaient tous lus la semaine suivante!

Elle lisait aussi La Presse d’un bout à l’autre, tous les panneaux d’explications aux musées à Montréal et ailleurs, et tous les panneaux de patrimoine dans les villes qu’elle visitait. Elle a toujours été curieuse et intéressée par tout.

Le voyage de Jeannine et Denis en Chine en 2002 lui a donné d’excellents souvenirs. Elle a aimé voyager en voiture au Québec et dans ses environs (et bien sûr s’arrêter dans une fromagerie quelque part), en plus de parcourir l’Europe à plusieurs reprises depuis leur mariage. Son plus récent voyage avec Denis était une croisière en mer Baltique.

Elle aimait partager son bonheur, ses sourires, ses recettes et ses connaissances avec son entourage. Quand même réservée, elle était à l’aise avec son petit monde immédiat et il était précieux à ses yeux. Elle adorait la musique classique et baroque, notamment Beethoven et Bach, et elle aimait bien cuisiner de nouveaux plats.

Jeannine repose maintenant en paix avec Catherine et ses parents, dans cette urne en bois fabriquée par son beau-père. Malgré les souffrances causées par le cancer, elle a répété à plusieurs reprises qu’elle a vécu une vie complète, belle et heureuse. Et nous la croyons, bien qu’elle soit partie trop tôt.

Merci pour tout. Je t’aime maman.

Philippe, avec la collaboration de Denis, Sébastien et Ginette

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s