À la douce mémoire de Catherine Bédard

Catherine Bédard

née en 1980, décédée le 2 mars 2005, à l’âge de 24 ans

Ce voyage m’a appris l’urgence de vivre
[…et] aussi à prendre le temps de prendre le temps,
à prendre le temps de vivre

— Catherine, de retour d’un voyage, juin 2003

Élégie musicale

Le compositeur et pianiste Bernard Bouchard a écrit pour sa très chère amie Catherine une pièce mélancolique, la plainte de sa douleur que nous partageons tous. L’Élégie pour Catherine (7:14) a été créée le mardi 8 mars 2005, lors de la cérémonie funèbre pour Catherine, à Brossard. Toute la famille Bédard remercie chaleureusement M. Bouchard.

Photos

Publications et acquis scientifiques

Catherine Bédard, M.Sc.
Montréal, Québec, Canada

Diplôme posthume – Montréal, le 10 mai 2005
Le Conseil de la Faculté des études supérieures de l’Université de Montréal atteste que Catherine Bédard a terminé les études du programme de deuxième cycle en psychologie. Le Conseil de l’Université lui confère la maîtrise ès sciences (M. Sc.) à titre posthume à compter du 7 avril 2005.

Scolarité

Maîtrise en psychologie (M.Sc.), Université de Montréal, 2005

Études doctorales en psychologie, profil recherche/intervention, option neuropsychologie, Département de psychologie, Université de Montréal, 2002-2005

Baccalauréat en psychologie (B.Sc.), Université de Montréal, 1999-2002

Projet de recherche

Vérifier l’hypothèse de l’existence de modules cognitifs indépendants permettant le traitement de l’information transmise par les voix concernant spécifiquement l’identité (genre, âge, etc.), la familiarité et l’état émotionnel. On cherchera à démontrer des déficits sélectifs dans des tâches comportementales chez des individus avec lésions cérébrales (méthode neuropsychologique de la double dissociation) afin d’appuyer ce modèle de la perception de la voix, laquelle serait une spécialisation à l’intérieur du système auditif humain.

Publications scientifiques (avec arbitrage)

Bédard, C. & Belin, P. (2004).  « A Voice Inversion Effect? » Brain and Cognition, 55, 247-249.

Belin, P., Fecteau, S. & Bédard, C. (2004).  « Thinking the voice: neural correlates of voice perception. » Trends in cognitive sciences. 8, 129-135.

Bédard, C. & Belin, P. (soumission prévue en février 2005). La modularité en perception auditive et la spécificité du traitement perceptivo-associatif des informations transmises par la voix : revue des études cliniques. Revue neurologique.

Communications scientifiques (avec arbitrage)

a) Communications orales

Bédard, C., Goulet, G. & Belin, P. (2003) Un effet d’inversion de la voix ? 15e Journées du Groupe de recherche en neuropsychologie et cognition (GRENEC).

Bédard, C., Lecours, S., Boucher, D. (2002) Alexithymie et élaboration de manifestations écrites de tritesse. Congrès annuel de l’Associtation francophone pour le savoir (ACFAS).

b) Communications affichées

Bédard, C., de Oliveira, E., Schaenlinger, N., St-Pierre, E., Thériault, A.-F. & Belin, P. (2003).  « A Voice Inversion Effect? (CNS03) » Conférence annuelle de la Cognitive Neuroscience Society, New York.

Bédard, C., de Oliveira, E., Schaenlinger, N., St-Pierre, E., Thériault, A.-F. & Belin, P. (2003).  « A Voice Inversion Effect? (CNS03) » Conférence annuelle de Theoretical and experimental neuropsychology (TENNET), Montréal.

Assistance d’enseignement

Cours de baccalauréat du département de psychologie de l’Université de Montréal.
PSY 10007 W : Laboratoire : perception et cognition du monde sonore (Automne 2002 et hiver 2003, professeur : Dr Pascal Belin)
Tâche : supervision d’équipes d’étudiants dans leur réalisation d’un projet de recherche.

Bourses obtenues

Bourse de recherche ES-A du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) (de 2003 à 2004).

Bourse d’études de cycles supérieurs en recherche des Fonds de recherche sur la nature et les technologies du Québec (NATEQ) (déclinée en 2003).

Bourse de recherche de premier cycle en milieu universitaire du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) (2002).
Projet : mise sur pied d’un protocole d’enregistrement de stimuli vocaux et faciaux humains.

Bourse de maîtrise du département de psychologie de l’Université de Montréal (2002).

Bourse au mérite de la fondation Dr Alexandre Germain (2001).

Bourse au mérite de la fondation Hubert Biermans (2000).

Registre

Merci de partager vos pensées et vos souvenirs de Catherine.

J’arrive sur ce site par hasard, cherchant de belles images à peindre. Voilà que je vois le beau visage de votre Catherine. J’ignore comment elle vous a quittés mais elle est certainement dans la Lumière vers Laquelle vos gestes aimants l’ont dirigée.
Toute ma sympathie et mon admiration aux siens.
– Pierrette, de Gaspésie, 2 mars 2006

À ma filleule,
À Noël, tu m’avais gentiment commenté les photos de ton voyage à Prague. J’avais beucoup apprecié cette délicate attention et surtout le tête-à-tête qui s’ensuivit. Je rêvais que de tels moments magiques surviennnent plus souvent. Le destin en a décidé autrement…
Avec tout mon amour,
Ta marraine
– Hélène, de Saint-Jacques-le-Mineur, 4 avril 2005

Je connais un peu Catherine pour avoir joué au badminton avec elle et toi Philippe. Bien qu’il ne s’agisse que de quelques semaines en 2002, ces occasions figurent dans ma liste des moments mémorables de cette époque…
Je tiens a vous exprimer toutes mes condoléances.
– Jean-Francois Yelle, de Montréal, 16 mars 2005

Je me souviens des Noëls et Jours de l’An à jouer à la cachette avec le pot de cure-dents multicouleur. Catherine était rigoleuse, coquine, intelligente et avait toujours un sourire en coin.
Je suis content de t’avoir vue une dernière fois même si c’était à l’hôpital. J’ai pu te dire que je t’aimais, que je te pardonnais et que je pouvais te laissais partir tranquille. Pour ta famille et tes ami(e)s, courage, ne lâcher pas. On cherche souvent à rejoindre les deux bouts et si on ne fait pas attention, se sont eux qui se rejoignent, lorsque la chandelle a toute brûlée. Profiter de la vie comme Catherine en a profiter par ses nombreux voyages. A+ Catherine
Ton cousin, Sylvain xx
– Sylvain Lazure, de Candiac, 14 mars 2005

Avec tes souliers de ballerine, je t’imagine danser d’un nuage à l’autre au son de la belle composition de Bernard… Je te souhaite d’avoir trouvé la paix dans ton coeur.
– Ginette Lazure, de Brossard, 9 mars 2005

Je tiens à vous offrir mes plus sincères condoléances en ces moments difficiles et je vous souhaite bon courage.
– Carole, de Montréal, 9 mars 2005

À bientôt Catherine.

_

Publicités

2 réflexions au sujet de « À la douce mémoire de Catherine Bédard »

  1. Ma belle amie,

    Voilà déjà 10 ans que tu nous as quittés et tu me manques encore autant. Sache que je pense encore à toi et à notre merveilleux voyage en France en 2001. Tu me manques tellement. Je t’aime xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s